Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Racisme et discriminisations > AGRESSION RACISTE A ONEX (Genève) :

AGRESSION RACISTE A ONEX (Genève) :

NO PASARAN !

mardi 2 novembre 2004, par Maison Populaire de Genève

Un homme d’une cinquantaine d’années a été agressé par quatre jeunes adolescents sur la Place du Marché de la commune genevoise d’Onex. Cet acte d’une révoltante banalité, pourrait être le tout dernier exemple de ces « incivilité » tellement décriées par les politiciens et les médias. Il pourrait être, une nouvelle fois, condamné et utilisé finalement par les mouvements sécuritaires et xénophobes, ceux-ci usant une nouvelle fois de l’équation inique et mensongère : étrangers - agressions.

Un homme d’une cinquantaine d’années a été agressé par quatre jeunes adolescents sur la Place du Marché de la commune genevoise d’Onex. Cet acte d’une révoltante banalité, pourrait être le tout dernier exemple de ces « incivilité » tellement décriées par les politiciens et les médias. Il pourrait être, une nouvelle fois, condamné et utilisé finalement par les mouvements sécuritaires et xénophobes, ceux-ci usant une nouvelle fois de l’équation inique et mensongère : étrangers - agressions.

Mais tel ne sera pas le cas. On n’entendra pas les « bien pensants » de bistrot condamner quoi que ce soit. S’ils en parlent, ce sera en catimini, discrètement, pour ne pas s’attirer d’ennuis…

Car l’homme agressé sauvagement était noir. Rwandais pour être exact. Et il a eu le malheur de rencontrer quatre ados « blancs » aux idées brunes.

Un regard humain tout simple, un silence et quelques secondes auront suffit aux quatre imbéciles pour lui tomber dessus : « sale nègre ! ». On le frappe, il tombe, une pluie de coups violents lui déferle sur le corps. La violence à l’état brut. En sang, il voit les lâches s’enfuir.

Il dépose plainte. La police lance un avis de recherche, les quatre jeunes sont appréhendés. Chez eux, on découvre des drapeaux nazis à croix gammée, des portraits d’Adolf Hitler. Ils ne sont « d’aucun mouvement organisé ». La charge est lourde : agression et violation de la loi contre le racisme. Quatre interpellés, mais combien de sympathisants dans l’ombre ?

A l’image de nombreuses autres organisations et personnalités, l’Association Maison populaire de Genève condamne cet acte odieux. Elle n’a pas l’intention d’anticiper sur les suites de la procédure en cours, mais souhaite néanmoins rappeler les faits suivants :

- Nous sommes les auteurs de nombreux communiqués de presses et appels à un « sursaut républicain »

- Nous avons, à de nombreuses occasions, dénoncé l’utilisation démagogique d’arguments xénophobes et racistes par certains partis politiques et associations « patriotiques »

- Nous avons souvent et longuement expliqué la réalité humaine et quotidienne des millions de femmes et d’hommes de nationalités étrangères, soulignant la valeur et la richesse que constituent à la fois leur présence, leur travail et l’expression de leurs cultures

- Nous avons à chaque fois souligné également que la Suisse -n’en déplaise aux extrémistes de tous poils- est de facto un pays multiculturel

- Nous avons appelé les partis, associations et autorités judiciaires à ne pas tolérer l’expression d’une haine à l’égard d’une partie non négligeable de la population

Le fait que quatre adolescents de notre canton de Genève (ville internationale et siège de l’ONU !) puissent s’identifier à l’idéologie raciste et génocidaire du nazisme, et en arrivent à agresser un homme dans ce cadre idéologique est d’une gravité extrême. Cela pose à la fois de lourdes questions quand au fait de société que cet acte constitue (violence), mais aussi à l’égard de la tolérance de la xénophobie, en politique et dans les médias.

Point besoin, bien sûr, de citer les dernières votations fédérales et les dérives inacceptables qui les ont accompagnées, ainsi que les propos de personnages publics à l’égard de la population étrangère et des demandeurs d’asile… Les intéressés –ou plutôt les responsables- se reconnaîtront !

Rien qu’à Onex , il est de notoriété que les milieux néonazis sont présents et agissent dans l’ombre : que la justice et la police agissent, ils connaissent la situation !

En attendant le geste salutaire et démocratique désormais nécessaire, l’Association Maison populaire de Genève exprime sa plus profonde solidarité à l’égard de la victime, mais aussi de la population onésienne qui condamne, nous en sommes certains, cet acte ignoble.

Le combat pour la tolérance est une longue et dure lutte, mais elle a l’immense mérite de montrer ce qu’il y a de plus noble au fond de chacun d’entre nous.

Portfolio

manifestation d'onex manifestation d'onex 1

Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP