Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Collectif anti-crise > Turquie : la plus vaste opération policière contre les syndicalistes

Turquie : la plus vaste opération policière contre les syndicalistes

mercredi 27 février 2013, par Maison Populaire de Genève

La police du régime turc a arrêté plus de 160 personnes lors d’une vaste opération visant la Confédération des Syndicats des Travailleurs du Secteur public (KESK). Au moins 55 d’entre eux ont été placés en détention.

La police turque a de nouveau visé les syndicats opposants, sous prétexte de lutter contre le Parti/Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKP-C), profitant de l’attentat meurtrier contre l’ambassade des Etats-Unis, le 1er février dernier à Ankara. L’attentat suicide avait été revendiqué par cette organisation.

Le 19 février, une opération policière a été menée simultanément dans 28 villes contre les syndicalistes. Plus de 160 syndicalistes ont été arrêtés au cours de ces opérations, dont 54 à Istanbul et 30 à Ankara. Parmi eux, au moins 55 ont été placés en détention pour "appartenance à une organisation terroriste", après avoir comparu devant les tribunaux turcs.

Ces arrestations ont lieu alors qu’une soixantaine d’autres syndicalistes sont déjà en prison dont certains depuis plusieurs années. Il s’agit de la plus vaste opération policière contre les syndicalistes depuis la junte militaire de 1980.

Le 25 juin 2012, 71 membres et dirigeants de KESK dont le président, Lami Ozgen, avaient été arrêtés. 28 d’entre eux avaient été placés en détention, tandis que Lami Ozgen et d’autres avaient été relâchés.

Le régime d’AKP, le parti au pouvoir, vise systématiquement les syndicats opposants les plus actifs et les plus organisés qui refusent de se soumettre à la politique antisociale du gouvernement.

PLUS DE 110 SYNDICALISTES EN PRISON

"L’objectif et la cible de ces opérations sont clairs. Ceux qui ont déjà emprisonné 59 de nos dirigeants et membres avec des actes d’accusations qui considèrent les activités syndicales comme ’crime’ ont de nouveau déclenché une opération. Quoi que ce soit ce que l’on dit, quelque soit les mensonges que vous croyez, la vérité est là, comme le jour. Ce sont des opérations d’intimidation des forces de la démocratie et du travail" a déclaré Lami Ozgen, le 22 février devant le tribunal d’Ankara.

La Turquie devient la plus grande prison du monde pour les syndicalistes avec plus de 110 en détention, tout comme pour les journalistes, les avocats, les élus et les enfants.

http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/230213/turquie-la-plus-vaste-operation-policiere-contre-les-syndicalistes


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP