Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Collectif anti-crise > Manifestation réussie contre la loi qui s’attaque à nos libertés

Manifestation réussie contre la loi qui s’attaque à nos libertés

vendredi 24 février 2012, par Maison Populaire de Genève

Environ 1000 personnes, dont de nombreux jeunes, ont participé à la manifestation contre la loi liberticide que la majorité de droite du Grand Conseil voudrait nous imposer.

La manifestation s’est déroulée sans le moindre problème, malgré le parcours pour le moins bizarre que nous a imposé la police.

La manifestation était très animée, les slogans fusaient, la musique et les tambours retentissaient, les pancartes et banderoles étaient nombreuses.

Toutes les oratrices et tous les orateurs ont dénoncé l’attaque à nos libertés fondamentales que constituait cette loi : celle-ci s’en prend essentiellement aux organisateurs/trices de manifestations et à leurs associations, les menaçant de sanctions très lourdes pour les intimider (jusqu’à 100.000 frs d’amende et 5 ans de mise à ban pour organiser un nouveau cortège, en cas de débordements même sans leur faute !).

Des représentants des partis politiques de gauche, du syndicat Unia et une représentante du mouvement des « Indignés » sont intervenu-e-s à la Poste du Mont-Blanc. La manifestation a marqué ensuite un arrêt à la Place du Molard (un lieu qui symbolise la rupture avec l’Ancien Régime et la conquête de droits démocratiques à Genève puis en Suisse) pour chanter avec Anne-Cecile la chanson que celle-ci a composée contre cette loi anti-manif.

Enfin, la manifestation s’est rendue sur la Plaine de Plainpalais, où les dernières interventions ont eu lieu devant la pierre commémorant le massacre du 9 novembre 1932, lorsque l’armée sur ordre du gouvernement de droite genevois, a ouvert le feu sur des manifestants anti-fascistes faisant 13 morts et 65 blessés.

Une ombre au tableau : la couverture ultra-minimaliste et assez scandaleuse des principaux medias, à l’exception du Courrier. Ce n’est pourtant pas tous les jours qu’une manifestation de 1000 personnes se tient à Genève. C’est un événement dont la presse se devait de rendre compte. Car il existe non seulement la liberté d’information, mais aussi le devoir d’information.

La manifestation a donné un élan pour notre campagne qui doit maintenant se poursuivre jusqu’au dernier jour. Il faut voter et faire voter NON à cette loi liberticide !

Eric Decarro


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP