Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Aide humanitaire > Tremblements de terre > Turquie > Séisme mortel à Van

Séisme mortel à Van

lundi 24 octobre 2011, par Maison Populaire de Genève

Le séisme de magnitude 7,2, selon l’institut américain de géophysique USGS, qui a secoué dimanche la province orientale turque de Van, peuplée principalement de Kurdes, a fait 239 morts et 1.300 blessés, selon un nouveau bilan présenté lundi par le ministre turc de l’Intérieur Idris Naim Sahin.

Il s’agit du plus puissant tremblement de terre survenu en Turquie depuis des années, mesuré par l’USGS d’abord à 7,3, puis 7,2 de magnitude. L’épicentre du séisme, qui s’est produit à 13H41 locales (10H41 GMT), se trouvait à 19 km au nord-est de Van, une région montagneuse de l’extrême-est de la Turquie, a précisé l’USGS.

Après un premier bilan de plus de 70 morts, au moins 93 tués ont été recensés dans la province de Van, peuplée principalement de Kurdes, a annoncé le Premier ministre à la presse, après s’être rendu dans la zone du sinistre.

Dans la ville même de Van, les 380.000 habitants ont ressenti très fortement la secousse, qui a suscité "une grande panique", selon son maire, Bekir Kaya, précisant que le réseau téléphonique était fortement endommagé.

Le Maire Bekir Kaya, membre du parti pro-kurde DTP, a récémment été condamné à deux ans de prison pour propagande terroriste comme des centaines de dirigeants politiques kurdes de la région.

Dans le district d’Ercis, au moins 45 autres personnes ont trouvé la mort, a ajouté le Premier ministre. La ville même d’Ercis, située au bord d’un lac, est la plus sévèrement touchée, avec 55 bâtiments résidentiels écroulés, qui font craindre une aggravation du bilan, a ajouté M. Erdogan.

On y compterait déjà une cinquantaine de morts, a indiqué à la télévision NTV Hüseyin Celik, vice-président du Parti de la justice et du développement (AKP, au pouvoir), qui accompagnait M. Erdogan.

NTV a rapporté que dans cette seule ville, un millier de blessés étaient à déplorer.

Un photographe de l’AFP a vu des dégâts massifs dans cette aglomération de près de 100.000 habitants. Nombre d’entre eux quittaient la ville privée d’électricité. Par crainte de répliques, les gens restaient dans la rue, en attendant des tentes promises par les autorités, par une température de 3° Celsius.

"J’ai vu trois ou quatre corps extraits d’un immeuble de huit étages, qui s’est effondré", a expliqué à l’AFP Salim, un habitant tentant avec les secouristes de porter secours aux personnes coincées sous les décombres.

"Les efforts vont se poursuivre toute la nuit", a promis M. Erdogan.

Près de 1.300 secouristes de 38 villes du pays, 145 ambulances, six bataillons de l’armée et six hélicoptères ainsi qu’un avion-cargo C-130 ont été envoyés sur les lieux.

Le Croissant-Rouge s’est mobilisé et a envoyé des tentes et du personnel dans la zone sinistrée.

Plus de 200 détenus de la prison provinciale de Van se sont échappés à la faveur du séisme, mais 50 d’entre eux ont regagné l’enceinte pénitenciaire après avoir rendu visite à leurs familles, ont rapporté les médias.

"C’est un puissant séisme (...) Entre 500 et 1.000 personnes pourraient avoir perdu la vie, mais il s’agit d’une estimation", avait aussi indiqué devant la presse Mustafa Erdik, le chef de l’Institut sismologique de Kandilli, à Istanbul.

Un séisme de cette puissance est d’autant plus susceptible de causer des dégâts en Turquie que de nombreuses habitations ont été construites sans normes anti-sismiques, ont averti les sismologues.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis et Israël —malgré la crise diplomatique avec Ankara—, ont proposé leur aide.

"Nous nous tenons au côté de notre allié turc dans cette période difficile et sommes prêts à aider les autorités turques", a déclaré le président américain Barack Obama dans un communiqué.

Deux violents séismes dans les régions industrialisées du nord-ouest de la Turquie avaient fait environ 20.000 morts, en août et novembre 1999.

En 1976, un tremblement de terre avait fait plus de 3.800 morts à Caldiran, dans la province de Van. (AFP, 23 oct 2011)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP