Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Prisonniers Politiques > Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie > Déjà, 36 grévistes sont morts !

Déjà, 36 grévistes sont morts !

jeudi 20 septembre 2001, par Maison Populaire de Genève

Genève le,20 septembre 2001

A L’ATTENTION DE : Monsieur Leandro DESPOUY, Président de la 57ème session de la commission des Droits de l’Homme Madame Mary ROBINSON Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme Ainsi qu’aux Médias rédacteurs en chef

Monsieur le Président, Madame la Haut-Commissaire, Mesdames et Messieurs,

Nous tenons à vous informer, encore une fois, par cette dix-septième lettre ouverte des nouvelles dramatiques qui nous proviennent quotidiennement des prisons en Turquie.

Au 334ème jour du mouvement de grève de la faim dans les prisons en Turquie, la protestation s’amplifie également à l’extérieur : près de 200 nouveaux grévistes sont en jeûne de mort.


Déjà, 36 grévistes sont morts,

Le 19 septembre,M. Ibrahim Erler, en jeûne de mort dans la prison type F de Tekirdag, s’est immolé le 15 septembre 2001 en signe de protestation contre l’intervention des forces de l’ordre dans une maison à Küçükarmutlu (Istanbul).

Le 20 septembre, M Abdülbahri Yusufoglu est décédé à son 137ème jours en jeûne de mort dans une maison Küçükarmutlu.Il est membre du TAYAD (Association des familles et des amis des prisonniers politiques)

Il est la 36ème victime de cette grève de la faim. Près de deux cents personnes (prisonniers et leurs proches) continuent le "jeûne de mort" contre la mise en place des prisons cellulaires (Type F). A ce bilan provisoire s’ajoute les 28 prisonniers assassinés lors de l’assaut policier ainsi que les personnes décédées lors d’actions de soutien à l’extérieur. Des jeûnes de mort, entamés par des prisonniers libérés et familles de prisonniers, sont toujours en cours à Alibeyköy (Istanbul), Küçükarmutlu (Istanbul),Ankara, Yozgat,Bursa,Trabzon,..

Ou sont les défensseurs des droits de l’Homme face à ce tragédie en Turquie ?

Depuis la lettre ouverte du 15 Septembre 2001 le nombre de perte de vie humaine a augmenté de 34 à 35 Puis 36…

Monsieur Leandro DESPOUY, Madame Mary ROBINSON et Madames, Messieurs nous vous prions encore une fois de ne pas oublier vos devoirs.

En tant que représentant-e-s des Droits de l’Homme, nous vous invitons encore une fois à faire votre devoir et à envoyer immédiatement une délégation d’observateurs en Turquie. Dans le cas contraire vous seriez aussi responsables de tous les prisonniers politiques qui seront décédés.

Pour le Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP