Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Prisonniers Politiques > Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie > Le « jeûne à mort » en cours a coûté jusqu’ici 19 vies humaines !

Le « jeûne à mort » en cours a coûté jusqu’ici 19 vies humaines !

mercredi 25 avril 2001, par Maison Populaire de Genève

Genève le, 25 avril 2001

A L’ATTENTION DE : Monsieur Leandro DESPOUY, Président de la 57ème session de la commission des Droits de l’Homme Madame Mary ROBINSON Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme Ainsi qu’aux représentant-e-s des ONG

Monsieur le Président, Madame la Haut-Commissaire, Mesdames et Messieurs,

Nous tenons à vous informer, encore une fois, par cette troisième lettre ouverte des nouvelles dramatiques qui nous proviennent quotidiennement des prisons en Turquie.

Le « jeûne à mort » en cours a coûté jusqu’ici 19 vies humaines !


Le 25 avril 2001, Sedat KARAKURT est décédé à son 177ème jour de grève de la faim dans la prison de type F d’ Edirne

Le 25 avril 2001, Erdogan GÜLER est décédé à son 150ème jour de grève de la faim. Il avait commencé cette grève dans la prison, après sa libération il l’a continué chez lui.

Nous vous avions informé qu’en ce moment dans les prisons en Turquie, 500 prisonniers politiques poursuivent leur grève de la faim jusqu’à la mort et près de 1500 prisonniers politiques font la grève de la faim.

L’Association de droit de l’homme de Turquie (IHD) a affirmé que 122 prisonniers politiques souffraient de troubles de mémoire et seraient sur le point de mourir.

Combien de personnes doivent mourir encore avant que vous ne puissiez agir ?

Depuis la lettre ouverte du 23 avril 2001 le nombre de vie humaine a augmenté de 17 à 19, . . .

Monsieur Leandro DESPOUY et Madame Mary ROBINSON nous vous prions encore une fois de ne pas oublier les promesses que vous nous avez faites !

En tant que représentant-e-s des Droits de l’Homme, nous vous invitons encore une fois à faire votre devoir et à envoyer immédiatement une délégation d’observateurs en Turquie, dans le cas contraire vous seriez aussi responsable de tous les prisonniers politiques qui seront décédés. Pour le Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP