Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > La Peine de mort > HÜSEYİN İNAN

HÜSEYİN İNAN

6 Mai 1972 Ankara - 03.00 du matin

mercredi 6 mai 2015, par Maison Populaire de Genève

A l‘intention de mon père, de ma mère, de mes frères et de mes amis proches

Je n’arrive pas à trouver beaucoup de mots à dire. La fin inévitable qu’attend chaque homme, c’est dressé devant moi plus tôt pour des raisons que vous connaissez.


Je devine votre chagrin et votre douleur. A l’avenir, j’ai l’espoir que vous comprendrez mieux la situation. Soyez fort. Essayez d’oublier vos tristesses et vos peines. Avec tout mon être, je vous envoie mes meilleures salutations. Il y a beaucoup de chose à écrire mais malheureusement ce n’est pas possible. Mes salutations de tout cœur …

Ils ont habillé Hüseyin d’une chemise de pendaison. Hüseyin a fait ses adieux à ses avocats et en se retournant du côté du public, il a dit ’’Est-ce que vous pensez que cette lutte va être terminée avec nous’’. Puis il a marché vers la potence avec des pas fermes et sûr. Il est monté sur la table et non pas sur le tabouret. Il allait crier ses derniers mots avant de monter sur le tabouret et de se faire passé le nœud autour de son cou.

Hüseyin a 03:00 heure du matin, à la lueur le l’aube a crier sur le tabouret ses derniers mots contre l’obscurité de la nuit ;

‘’ MOI JE N’AI JAMAIS PENSE A AVOIR DU PROFITS, J’AI TOUJOURS LUTTE POUR LE BONHEUR DE MON PEUPLE ET POUR LEUR LIBERTÉ. J’AI PORTE CE DRAPEAU JUSQU’À AUJOURD’HUI AVEC DIGNITÉ. A PARTIR DE MAINTENANT JE CONFIS CE DRAPEAU AU PEUPLE TURC.

VIVE LA PAYSANNERIE,

VIVE LES TRAVAILLEURS,

VIVE LES RÉVOLUTIONNAIRES.

A BAS LE FASCISME … ! ’’

Après ses derniers mots Hüseyin a mis le nœud autour de son cou et il a donné plusieurs coups dans le tabouret pour le faire tomber. Son corps mince est tombé dans le vide et il s’est balancé… Deniz a rencontré une fois de plus Yusuf …

6 mai 1972 Ankara 03.00 du matin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP