Association Maison Populaire de Genève

Accueil du site > Prisonniers Politiques > Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie > LA GREVE DE LA FAIM CONTINUE A TUER EN TURQUIE :

LA GREVE DE LA FAIM CONTINUE A TUER EN TURQUIE :

jeudi 3 janvier 2002, par Maison Populaire de Genève

A L’ATTENTION DE :

Monsieur Leandro DESPOUY,

Président de la 57ème session

de la commission des Droits de l’Homme

Madame Mary ROBINSON

Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme

Ainsi qu’aux Rédacteurs en chef des médias

Monsieur le Président,

Madame la Haut-Commissaire,

Mesdames et Messieurs,

Nous tenons à vous informer, encore une fois, par cette vingt troisième lettre ouverte, des nouvelles dramatiques qui nous proviennent quotidiennement des prisons en Turquie.


Genève, le 03 janvier 2002

Au 437ème jour du mouvement de grève de la faim dans les prisons en Turquie, la protestation s’amplifie également à l’extérieur : près de 200 grévistes sont en jeûne jusqu’à la mort.

URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT !

Déjà, 43 grévistes sont morts,

Le 2 Janvier 2002 ,M. Ali CAMYAR est décédé à son 265èm e Jours en jeûne jusqu’à la mort dans l’hôpital d’Izmir

Il est la 43ème victime de cette grève de la faim. Près de deux cents personnes (prisonniers et leurs proches) continuent le "jeûne jusqu’à la mort" contre la mise en place des prisons cellulaires (Type F). A ce bilan provisoire s’ajoutent les 28 prisonniers assassinés lors de l’assaut policier ainsi que les personnes décédées lors d’actions de soutien à l’extérieur.

Des jeûnes jusqu’à la mort, entamés par des prisonniers libérés et des familles de prisonniers, sont toujours en cours : à Istanbul MM. Tekin YILDIZ et Cemal KESER, à Bursa MM. Aydin HANBAYAT et Hüseyin YILDIZ et M.Orhan Gül à Mersin qui ont tous été récemment libérés.

Après les opérations de police du 13 novembre dernier dans les maisons des quartiers de Alibeyköy et Küçükarmutlu où logeaient les grévistes, ces derniers ont dû quitter les lieux du premier quartier et se trouvent actuellement chez leurs familles.

LE SILENCE TUE !

LA GREVE DE LA FAIM CONTINUE A TUER EN TURQUIE :

43 MORTS DEPUIS 20 OCTOBRE 2000 !

Depuis la lettre ouverte du 20 novembre 2001 le nombre de pertes de vies humaines a augmenté de 41 à 42 Puis 43…

Monsieur Leandro DESPOUY, Madame Mary ROBINSON et Madames, Messieurs nous vous prions encore une fois de ne pas oublier vos devoirs.

En tant que représentant-e-s des Droits de l’Homme, nous vous invitons encore une fois à faire votre devoir et à envoyer immédiatement une délégation d’observateurs en Turquie. Dans le cas contraire vous seriez aussi responsables de tous les prisonniers politiques qui seront décédés.

Pour le Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques en Turquie :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | contact | liens | plan du site | espace privé | SPIP